Interview de Mikaël du blog Mike on the road

Un immense coup de cœur pour le blog Mike on the Road ! Ce que l’on aime particulièrement dans ce blog ? Tout! Mais précisément nous aimons les nombreux conseils pratiques pour organiser son voyage, des top 10 pour découvrir les lieux et les villes le tout en photos et présenté de façon facile et pratiques pour tous les voyageurs en devenir. Pour le moment les parties Amérique du sud et USA mais aussi Europe sont les plus développées mais l’aventure continue avec Mike alors restez connectez avec lui via les médias sociaux.

acheter carnet de voyage en cuir

Qui êtes vous ? Quel voyageur êtes vous ?

Je me prénomme Mikaël, aka Mike (le plus souvent), Micky, Mika et j’en passe bien entendu. Je vais sur mes 27 ans, en espérant ne pas faire parti du fameux club. Je suis actuellement responsable de commande sur Paris. Comme dit sur mon site dans la section « Qui êtes vous », je ne me définis pas vraiment … Je suis plutôt un aventurier, j’adore marché, je suis allergique au taxi, j’aime énormément la randonnée et m’insérer dans la population locale. J’ai énormément de mal à rester une semaine entière dans la même ville, je ne reste jamais en place.

Voyagez vous seul (e) ? accompagné(e) ?

Tout dépend, mais la plupart de mes voyages se sont faits seul. J’en ai eu marre d’attendre mes amis pour bouger alors il y’a 3 ans maintenant, je suis parti aux USA (pas la première fois) tout seul et ce fut une véritable révélation pour moi. Je suis conscient que ce n’est pas aisé pour tout le monde, mais je n’en tire quasiment que des avantages. Pas la peine de se mettre d’accord sur l’itinéraire, la liberté prime. Si je suis accompagnée, il faut que ce soit dans le même état d’esprit, je suis quand même assez speed, ça ne correspond pas toujours.

Comment est née votre passion du voyage ?

Je pense que je ne l’ai jamais vraiment su. J’ai toujours fais des pays proche dans un premier temps. En 2001, j’ai fais le Canada avec ma mère et ma Grand mère, mais je n’en suis pas revenu pour autant métamorphosé, je me suis posé un petit peu aux Etats Unis et c’est peut être là que tout à changer, encore que … Peut être influencé par des amis. En Aout 2013, après l’Amérique du Sud, je me suis dis que je ne pouvais pas vivre sans, qu’il fallait que j’aille encore plus loin dans ma passion. Au début je ne jurais que par les Etats Unis, et même si c’est vraiment chouette, ma vision des choses était trop limitée. Le monde a tellement à offrir. La route et moi on est désormais lié.

Pourriez vous nous présenter nous votre blog ?

Sur Mikeontheroad.fr je traite pas mal de choses. Ce site a vu le jour tardivement, tout simplement car je n’ai aucune connaissance en informatique. J’ai donc demandé à un ami, à des amis de m’aider à le concevoir. Puis j’ai réussi à me débrouiller, pour le mettre en place, créer un slider, y rajouter quelques améliorations. Mikeontheroad.fr a été conçu pour aider bons nombres de lecteurs à franchir le pas … Du moins je l’espère vraiment. J’essaye de donner des conseils, délivrer des top 10, présenter des lieux incontournables, mettre mes photos. Bref j’essaye d’être complet. Pour l’instant, je le développe, il n’a vu le jour que depuis un peu plus d’un mois. Amérique du Sud, USA et Europe seront à l’honneur, mais je ne compte pas m’arrêter là.

Pourquoi avez vous décidé de lancer votre blog ?

J’adore écrire, je prends beaucoup de plaisir à le faire. J’aime beaucoup avoir un retour sur ce que je fais, de plus c’est une véritable passion. Au début, j’avais un tumblr, mais je ne prenais pas autant de plaisir, le support étant tout de même limité dans le graphisme par exemple. J’espère avoir de plus en plus de lecteurs, pour développer encore plus ce site et créer des nouveautés. Les retours sont pour l’instant relativement bon dans l’ensemble. Qui sait, peut être qu’une fois mon tour du monde lancé, je donnerais envie à certains de franchir le pas. Çà serait vraiment top, car c’est mon but.

Quel a été votre premier voyage ? Vos impressions premières ?

On va dire Canada en 2001 si on parle d’un voyage à l’étranger. Ca avait été payé par ma mère, ainsi que ma grand mère. A l’époque, je ne parlais pas très bien Anglais, et ça a occasionné beaucoup de fous rires, entre mon frère et moi. C’était un circuit, à 14 ans c’est le pied de partir comme ça. Je pense que ça m’a conditionné, que ça m’a ouvert les yeux, et m’a donné envie d’en voir plus. Pas déclencheur pour autant, car j’étais trop jeune pour apprécier pleinement.

Quel a été votre dernier voyage ? Pourquoi ce choix ?

Mon dernier voyage. Tout dépend si on parle d’un vrai voyage ou d’un week end. Je vais prendre le long voyage, car il était divin. Avec mon meilleur ami sur les routes d’Amérique du Sud pendant 5 semaines. J’ai demandé une semaine supplémentaire à mes patrons. Ils ont été vraiment très sympa d’accepter, car ça ne faisais qu’un an, que je bossais pour eux. Il ne l’avait jamais fait auparavant. Donc, avant tout, un grand merci à eux. Pourquoi ce choix ? C’est une longue histoire, mais pour faire court je devais faire les parcs américains seuls puis, en parlant avec mon meilleur ami et en découvrant le Perito Moreno, en photo je me suis dis … On peut faire un truc de fou … De plus, c’était peut être la dernière année, où nos emplois du temps coïncidaient. 5 semaines, 6 pays, tout le monde m’a dit que c’était impossible et pourtant …. On l’a fait. Perito Moreno, Machu Picchu, Désert de sel, Volcan d’Osorno, Chapada Diamantina, Ushuaia, Torres Del Paine. Bref, un régal pour les yeux.

Pouvez vous nous raconter une anecdote de votre dernier voyage ?

Il y’en a tellement durant ce voyage, que je ne sais laquelle vous raconter. Allez celle de Rio. Nous allons au Maracana le jour de notre arrivée, et hop des billets pour le match de football. Mon ami s’avance vers la « caisse » et on reçoit un bout de papier … Il avait juste dit Oi, pour saluer quoi ! On regarde dans sa main … Je vois un billet. C’était des places gratos, pour le championnat du monde de Judo. Sur le cul … On a pu voir par la suite que l’événement était gratuit pour tout le monde. Énorme ambiance. On se fait la réflexion suivante … demain on est dimanche non ? Et le dimanche c’est la finale de la catégorie reine !!!! Riner y sera. Le lendemain on supportais Teddy Riner, un titre de champion du monde en poche, une bonne poignée de main, des photos, des étoiles pleins les yeux.

Avec vous un ou des pays de prédilection ?

Les USA pour avoir parcouru un beau morceau du pays. Mais je suis tombé sous le charme du Brésil, de la Bolivie et de Salta en Argentine. Je ne doute pas qu’il y’ en aura d’autres forts prochainement. Je pense que la Birmanie, l’Afrique du Sud, les Philippines, le Népal, la Nouvelle Zélande ainsi que Cuba pourrait bien en faire parti

Quelles sont vos plus belles rencontres faites sur la route?

Il y’en a tellement. Durant mon voyage aux USA, j’ai fait tellement de belles rencontres. Je m’entends souvent très bien avec les Brésiliens, Argentins, Uruguayens Américains et Allemands. Je ne sais pas pourquoi, c’est comme ça. A la gare de Cuzco, j’ai également fait la rencontre d’une petite fille avec qui je suis resté en contact. Toutes rencontres est différentes, mais au final l’émotion est toujours au rendez vous. Le plus marquant c’était peut être ce jazzman aveugle à la Nouvelle Orleans, je n’ai pas pu retenir mes larmes.

Quel paysage vous a le plus marqué ?

Si je ne devais en choisir qu’un seul je dirais le Perito Moreno. Ce glacier non loin de la petite ville touristique de El Calafate était juste sensationnel, on se sent tout petit. Le trio est complet avec le Machu Picchu et le désert de sel.

Sur la route, comment communiquez vous avec les autres ?

Il y’a des qualités que je n’ai pas, comme l’organisation. Mais côté communication ça s’est toujours idéalement passé. J’ai un anglais courant, et mon niveau d’Espagnol bien que très faible (je n’avais pas essayé de parler depuis 10 ans avant l’Amérique du Sud), suffit à me faire comprendre. J’ai beaucoup appris dernièrement, à force d’écouter … Dans le bus, je me cultive avec des bouquins écrits en Espagnol, Anglais, parfois même en Italien. De plus, tout passe avec le sourire et une bonne dose d’humour.Je suis très ouvert. Mon niveau de débrouillardise est, il me semble relativement élevé, je commence à avoir une solide expérience.

Quel est votre livre préféré sur le voyage ?

Difficile de répondre. Vu que mon livre préféré, est aussi mon film préféré je vais en choisir un autre. J’ai beaucoup aimé le livre de Christophe Cousin qui s’intitule le bonheur au bout du guidon.

Quel est votre film favoris sur le voyage ?

Je vais pas paraître original là, mais Into The Wild fait vraiment parti de mes classique. Carnet de voyage n’était pas loin.

Quel serait le «voyage de vos rêves» ?

Un tour du monde sur 5 ans. En étant toujours sur la route, profitant des événements tels que matchs de basket, football américain, carnaval, mardi gras. Je pourrais également faire de l’humanitaire pendant une bonne période. Surtout ne pas aller dans les grandes villes, j’ai assez donné. 1 an sur chaque continent ça me semble parfait. Ne rien prévoir … Me rendre dans les Aéroports et stations de Bus / Trains, ne pas réfléchir à mon itinéraire. Tout faire au jour le jour, selon mes envies.

Selon vous,quels sont les indispensable à emporter en voyage ?

Le passeport ça peut être pas mal non ? Blague à part mon réflex (chargeur + pile) ne me quitte plus depuis plus d’un an maintenant. Je ne suis qu’un photographe amateur, mais je peux rester de longs moments pour avoir la photo que je veux vraiment. Je ne pars jamais, sans mon sac à dos orange qui est un peu ma marque de fabrique. Pour le reste trousse de soin (si on pars longtemps), boite plastique pour la bouffe, couteau suisse, une paire de goretex pour la randonnée, un pc portable pour écrire ou faire des recherches, carte bancaire, des euros (oui ça sert toujours, faites moi confiance), trousse de toilette et téléphone portable en cas de problème.

Quels conseils donneriez vous à un voyageur qui part pour la première fois sur la route ?

De ne pas tenter le diable comme première approche. Les Etats Unis peuvent être un bon compromis. Même chose pour l’Australie, choisissez un pays qui parle Anglais, c’est pas plus mal comme première approche. Ne pas sortir tous les signes extérieures de richesses, et respecter les coutumes locales. Par la suite, une fois la première expérience terminé, à vous les Road trip beaucoup plus long. N’oubliez pas, que même si vous voyager seul, vous ne serez pas seul bien longtemps.

Quelle serait votre devise autour du voyage ?

Un voyage se passe de motif, il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui même.

Quel est votre carnet de voyage préféré chez « Carnet du voyageur » ?

Carnet de voyage nomade. La couleur orange y est pour beaucoup.

Carnet Recommandé

Les commentaires sont fermés.