La route des épices

Les épices ont longtemps étaient considérées comme de véritables petits trésors exotiques, et elles ont toujours été très utilisées non seulement dans la nourriture mais aussi dans la médecine et la parfumerie. Mais les épices proviennent essentiellement de l’Asie donc elles sont le centre d’un commerce important depuis toujours.

Un commerce qui remonte à l’Antiquité

Autrefois le commerce des épices était comparable à celui de l’or et des pierres précieuses et pendant des siècles ce commerce se développa entre l’accident et l’orient. acheter carnet de voyage en cuirCe sont les civilisations asiatiques qui furent à l’origine de ce négoce qui remonte à l’époque Gréco-romaine. À cette époque, la cannelle, la cardamome, le gingembre et le curcuma étaient au centre du commerce. Les Égyptiens quant à eux importaient des épices, des encens des bois précieux comme l’ébène, des soies et des étoffes raffinées.

Les itinéraires du commerce des épices

Pendant longtemps ce commerce se passa par les voies terrestres reliant l’Orient et l’Occident, s’associent de très près avec celles de la route de la soie. C’est à la fin du XV eme siècle que ce commerce prit un nouvel essor très important grâce à l’ouverture des routes maritimes entre l’Europe et l’Asie. Le grand explorateur Vasco de Gama relia l’Espagne à l’Inde en passant par le cap de Bonne Espérance, ce long voyage prit le nom de « route des épices ». Il y installa le premier comptoir Européen à Goa, qui fut une concurrence directe aux pays Arabes. Cette recherche à relier les Indes pour ce commerce fructueux poussa de nombreux explorateurs à rechercher des nouvelles voient plus rapides. C’est ainsi que Christophe Colomb découvrit l’Amérique en pensant que ce sont les Indes. De même pour Amerigo Vespucci qui fit le voyage similaire.

La route des épices et la route de la soie

Pendant très longtemps le commerce des épices et la route de la soie sont étroitement liés, véhiculés et commercialise par les mêmes marchands qui prennent les mêmes routes. La soie et les épices sont importées en Europe pendant des siècles, mais quand la technique de la sériciculture fut importée en France, seul le commerce des épices survivra et survit toujours.

Carnet Recommandé

Les commentaires sont fermés.