Aquarellistes et peintres voyageurs

Ce qui distingue le carnet de voyage de tout autre genre et exercice littéraire, c’est qu’il cristallise les émotions d’un instant vécu dans le présent. C’est cela qui nous touche, nous émeut. Le croquis ou l’aquarelle tracent une émotion prise sur le vif, quelques traits la résume, quand les mots nous manquent…

aquarelliste et peintre voyageur
Aquarelliste et peintre voyageur 

Les tous premiers carnets de voyage sont l’œuvre de scientifiques, accompagnateurs de grands explorateurs. Ils ne disposaient à l’époque, que de leur plume pour décrire les curiosités des nouveaux mondes, leurs dessins illustraient leurs témoignages. C’était alors une nécessité pour les botanistes, zoologues et futurs ethnologues, la photographie était loin. Plus proches de nous, Delacroix ou Picasso s’y sont essayés, leurs talents plastiques résumant si bien l’essentiel. De nos jours, Titouan Lamazou ou Patrick Levy et bien d’autres, s’y livrent pour notre plus grand bonheur… acheter carnet de voyage en cuir

Un genre littéraire et artistique

Ce genre littéraire ne souffre aucune autre règle que le témoignage sincère. Nulle obligation de savoir dessiner n’est requise, même un dessin maladroit peut témoigner d’une émotion, permettre à celui qui l’a tracé comme, à celui qui le regarde, de la ressentir… Les mots bien souvent, ne sont plus là que pour situer la scène, la préciser encore.

Une nostalgie du temps qui passe

Déjà, le cuir lisse de la couverture évoque une certaine nostalgie teintée de respect, la
sensualité d’un papier épais et doux invite à laisser glisser le crayon, le fermoir ou le lacet
confirment la préciosité, l’objet à lui seul est charnel… Tout est ensuite histoire de
personnalité, ce que vous mettez dedans, les mots choisis, comme la forme plastique que vous lui donnez, vous reflètent. L’aquarelliste et sa petite boite de voyage, comme le photographe amateur, tous ne suivent qu’une règle : saisir un instant, et le bouleversement, l’émoi, qu’il a suscité en eux. Lorsque, rentré chez lui, celui qui a tenu un carnet de voyage, conserve la trace indélébile et fidèle de ce qu’il a vécu, il peut transmettre la manifestation, l’empreinte de son passage. A lui seul, le carnet de voyage est un voyage…initiatique.

Carnet Recommandé

Une réponse à Aquarellistes et peintres voyageurs

  1. Une facon très poètique de louer les atouts du carnet de voyage. Je suis touché.
    Romain@voyager solo Articles récents…Comment voyager solo?My Profile